La troisième guerre mondiale est déja là!



Au début de 2021, une année que nous espérons tous être meilleure que 2020, même si je ne parierais pas là-dessus, j'ai voulu écrire cet article sur la situation globale dans le monde, sur la base d'un certain nombre d'observations et de discussions intéressantes .

Commençons par mon titre provocateur. Oui, je crois que nous sommes déjà dans la troisième guerre mondiale, mais peut-être sans le remarquer, car celle-ci est extrêmement différente des guerres précédentes en général, et nous en discuterons plus en détail dans l'article.

En regardant l'histoire de l'Europe au cours des 2 000 dernières années, nous voyons une succession de guerres avec en fait de courtes périodes de paix entre elles. Bien sûr, le type de guerre a radicalement évolué au cours de la période, et les guerres tribales du passé n'ont pas grand-chose à voir avec la Seconde Guerre mondiale. Mais ce qui est intéressant, c'est de comprendre pourquoi de telles guerres ont commencé régulièrement et comment elles ont été menées par les dirigeants au cours des siècles. Une analyse détaillée nécessiterait des années d'études. En fait, de telles études ont été réalisées par une foule d'historiens et les informations sont disponibles, mais à partir d'un nombre multiple de sources.

Je suppose que personne n'a jamais lu tous les livres écrits sur les guerres médiévales et modernes, mais même quelques analyses montrent clairement que les guerres ont toujours été déclenchées à cause d'un ensemble de caractéristiques du caractère humain, toutes liées soit à la soif du pouvoir, soit à celle de l'argent.

Au début de l'histoire, les guerres ont été déclenchées par les seigneurs locaux ou par les rois, en général pour gagner de nouveaux territoires et de nouveaux groupes de population, leur permettant de percevoir plus d'impôts. Plus de taxes qui les ont rendus plus riches et ont permis de déclencher de nouvelles guerres, et cela s'est toujours très mal terminé après qu'ils aient utilisé tout leur argent et leurs ressources humaines. Fait intéressant, toutes ces premières guerres étaient uniquement décidées par le roi ou le seigneur au pouvoir, et les ressources humaines provenaient principalement de la noblesse qui l'entourait, les paysans étant généralement exclus des activités de guerre, à moins que la situation ne devienne trop critique et que davantage de ressources humaines soient nécessaires. Les paysans jouaient souvent un rôle sur le champ de bataille, ,mais non pas en tant que guerrier de haut niveau, mais en tant que personnel de soutien pour servir les gens en armes. Les paysans et leurs familles ont cependant payé le prix fort en cas de guerre perdue, alors que dans de nombreux cas, les membres de l'élite locale perdaient également tous leurs biens, et souvent leur vie ou leur liberté.


A cette époque, les seigneurs n'avaient pas besoin que les paysans ou la noblesse soient «motivés» et il n'y avait pas besoin de propagande. Les paysans étaient esclaves ou proches d'esclaves, ne savaient pas lire et il n'y avait pas de place pour les questions. Ils allaient servir et mouraient pour servir le seigneur. Si des doutes commençaient à surgir, l'argument final était que le seigneur agissait au nom de Dieu, donc toute discussion était inconcevable.

Au fil des siècles et avec le début de ce que nous appelons souvent la «modernité», les choses ont changé très vite. La modernité signifiait que les gens simples commençaient à apprendre à lire, et donc à penser - sinon par eux-mêmes, du moins en pensant comme l'auteur des livres! - et les développements techniques ont permis la mise en place d'outils et de tactiques de combat plus efficaces, permettant aux rois européens de partir en guerre loin de chez eux, avec l'implication d'un plus grand nombre de combattants. De toute évidence, les populations devaient être beaucoup plus impliquées dans les guerres et un grand nombre de jeunes hommes devaient être enrôlés et formés pour combattre les jeunes hommes de l'adversaire. En fait, les guerres de Napoléon ont été le premier grand exemple de ce nouveau type de guerre, à la fois par leur taille et la taille du territoire envahi, et en raison du démantèlement de l'infrastructure militaire d'avant la révolution qui devait etre remplacé rapidement. Diffuser les valeurs de la Révolution française a été une motivation pour beaucoup.


C'est aussi la période où l'on voit les premiers efforts des dirigeants pour motiver la population, faisant croire aux jeunes hommes et à leurs familles qu'ils n'allaient pas faire la guerre juste pour que les dirigeants obtiennent plus de pouvoir ou d'argent, mais pour une noble cause. Cela servirait le peuple et le pays. C'est au cours de cette période, avec un point culminant au milieu du XXe siècle, qu'une combinaison d'outils de propagande a été créée et utilisée pour motiver les foules et les rendre fières de participer à la lutte contre quelque chose de terrible et / ou pour quelque chose de fantastique. Quelques exemples:

- entre 1870 et 1914, les jeunes Français apprirent dans les manuels scolaires à quel point les Allemands étaient horribles. Ils ont pris l'Alsace et la Lorraine à la France, et doivent donc être punis. De plus, des journaux et des manuels scolaires diffusent massivement des informations terribles sur les soldats allemands coupant la main des enfants français, et d'autres histoires similaires

- les nazis ont investi massivement dans la communication sur le fait que le communisme était mauvais et comment les juifs étaient l'ennemi ultime de la race aryenne



- des campagnes anticommunistes ont été organisées aux États-Unis pour justifier les guerres en Corée et au Vietnam

- La religion est utilisée par les extrémistes musulmans pour motiver les troupes du Jihad, pour ne citer que la tristement célèbre légende des vierges attendant les martyrs au paradis

Mais l'évolution dans la manière dont les guerres ont été menées et justifiées se poursuit et une troisième guerre mondiale était logiquement à prévoir. La cupidité et le désir de plus en plus de pouvoir ne sont pas quelque chose qui disparaîtra bientôt et les élites d'aujourd'hui ne sont pas très différentes des élites du passé. Cependant, deux changements fondamentaux se sont produits après la Seconde Guerre mondiale, changeant radicalement la situation et les options disponibles pour satisfaire cette cupidité.

Le premier changement fondamental est l'invention des armes nucléaires et la perspective d'une destruction mutuelle en cas de conflit mondial. Hiroshima n'était qu'une "version de démonstration" de l'annihilation mutuelle, et n'était que la première étape du développement de l'arsenal nucléaire, avec une puissance de mort pas beaucoup plus grande que les bombes traditionnelles (les États-Unis ont tué au moins 25000 personnes à Dresde avec des bombes incendiaires - nombre encore pas complètement prouvé, certains faisant état de 200 000 victimes). Ce qui change vraiment les règles du jeu, c'est le nombre et la puissance de ces bombes, et l'émergence de missiles intercontinentaux, ainsi que de sous-marins nucléaires. Car la guerre mondiale et l'utilisation massive de missiles conduiraient à un hiver nucléaire et à l'extermination non seulement de la population, mais aussi des élites. Même si certaines personnes très riches construisent des bunkers, le résultat pour eux sera aussi la mort, mais lente et misérable.


Les États-Unis ont tenté de sortir de cette logique, en essayant de construire le fameux "bouclier anti-missiles", mais sans succès, surtout après que la Russie a répondu avec des missiles plus évasifs et a parlé d'utiliser des explosions sous-marines qui créeraient un énorme tsunami destructeur tout le long de la côte. Je suis assez convaincu que sans un tel risque d'escalade nucléaire, une troisième guerre mondiale aurait déjà eu lieu, probablement autour de l'histoire de la Crimée en 2014, ou en Syrie il y a quelques années.

Deuxièmement, un changement majeur s'est produit dans la structure de la direction dans de nombreuses régions du monde. Les grandes entreprises commerciales ont acquis un contrôle croissant sur la direction politique traditionnelle, rendant les intérêts économiques encore plus centraux dans toute décision pour ou contre une nouvelle guerre.


Ou en sommes-nous maintenant? En fait, une WW3 à part entière est presque impossible à moins que quelqu'un n'appuie sur le bouton par erreur. Le besoin de croissance, d'argent et de pouvoir est cependant toujours présent, et une frustration peut être ressentie au sein du leadership mondial actuel, irrité par l'échec de la plupart des tentatives de contrôle de nouvelles parties du monde. Le Moyen-Orient est un exemple typique, mais le Venezuela, la Chine ou la Russie sont également un objet majeur de mécontentement et de frustration, car toutes ces régions ne coopèrent pas pour accroître le pouvoir et la richesse de l'élite occidentale.

Au sein de la population, il est également étonnant de voir le niveau croissant de frustration et d'agressivité. D'où vient exactement cette agressivité est une question dont nous ne discuterons pas aujourd'hui, mais un niveau croissant de confort matériel, aujourd'hui perçu comme incontestable et éternel, confronté à des incertitudes croissantes joue probablement un rôle clé. La perspective de perdre leur confort perçu comme un veritable «dû» transforme la plupart de la population occidentale en individus gatés, puérils, prêts à tout accepter pour maintenir leur niveau de vie. Quiconque soupçonné de s'elever contre cela devient un ennemi mortel.


L'utilisation généralisée des réseaux sociaux peut également jouer un rôle. Quoi qu'il en soit, tout le monde (je suis sûr que vous le ressentez tous) comprend maintenant que nous ne vivons pas une période de dialogue, de compromis ou de bon sens. De nombreuses personnes ont une perception en noir et blanc de la société. Les gens aiment ou haissent. Vous êtes pro-Trump ou anti-Trump, pro-LGBT ou anti-LGBT, et la liste est longue. La situation créée par le virus COVID a contribué à exacerber la tendance, avec désormais pro-masques et anti-masques, pro-vaccin et anti-vaccin, tous s'insultant sur les réseaux sociaux, mais aussi dans la vraie vie.

L'une des hypothèses est que l'élite a déclenché une guerre contre la population. Je n'achète pas cela, car c'est trop simpliste. L'élite est comme la population, ce n'est pas un seul corps se déplaçant dans une seule direction. Ce que la population et les élites pensent et font est le résultat d'interactions complexes entre des croyances, des opinions, des désirs et des peurs.


Ce que je crois, c'est que la troisième guerre mondiale a déjà commencé, mais pas comme une guerre conventionnelle entre des nations ou des groupes de personnes, mais à l'intérieur de chaque communauté, chaque groupe d'amis, chaque famille et, pour beaucoup à l'intérieur de chacun de nous en tant qu'individu. Les meilleurs amis entrent en conflit sur la nécessité de porter un masque contre COVID. Les frères se disputent sur la légitimité de l'élection de Biden, les cousins ​​se sont fachés parce que l'un d'eux a déclaré que Poutine était le meilleur président du monde d'aujourd'hui. En tant qu'individu, vous pouvez détester Trump en tant que personne, mais en même temps aimer sa politique internationale. Cherchez des exemples autour de vous... vous allez en trouver!

La WW3 est typique de notre époque: virtuelle, basée sur les tendances et les modes, individuelle, sans compromis.

La troisième guerre mondiale est une guerre où les soldats ne sont pas tués par l'ennemi comme dans les guerres passées, ou les soldats agissent comme les instruments de deux groupes élistites en conflit. Maintenant, nous sommes tous des soldats, n'appartenant à aucune patrie, et nous nous «tuons» pour des raisons futiles, alors que l'élite mondiale regarde, heureuse d'augmenter son contrôle et son profit.

La WW3 sera-t-elle la première guerre à durer éternellement?




Who's Behind The Blog
Recommanded Reading
Search By Tags
Follow "THIS JUST IN"
  • Facebook Basic Black

© 2023 by "This Just In". Proudly created with Wix.com